burger
X

PLOMB

Dans une traversée sombre où la fragilité de l’être est mise à l’épreuve, PLOMB suggère des images qui marquent les passages obligés de la vie où l'être humain dévoile toute sa sensibilité et sa vulnérabilité. Cette œuvre évoque tous ces deuils qui, jour après jour, nous mettent le cœur en cendre. Passions, attachements et sourires, soudainement, nous glissent entre les doigts et nous laissent seuls avec leur silence. C’est une fosse aux souvenirs qui lentement s’effacent derrière le temps. PLOMB s’écrit en majuscules et se mesure en tonnes.

Informations

foutrement

PLOMB

X

Oeuvre créée en septembre 2013 à l'Agora de la danse à Montréal
Durée de 75 minutes

CHORÉGRAPHEVirginie Brunelle

DISTRIBTION ORIGINALE Isabelle Arcand, Luc Bouchard-Boissonneault, Sophie Corriveau, Karina Champoux, Claudine Hébert, Anne Le Beau, Francis La Haye, Simon-Xavier Lefebvre, Nicolas Patry

LUMIÈREAlexandre Pilon-Guay

RÉPÉTITRICEJamie Wright

COPRODUCTEURAgora de la danse

PLOMB est son oeuvre la plus mature et sa danse y est plus imagée et plus belle que jamais.- Philippe Couture, VOIR.CA

Le casting est étonnant de pluralité et de qualités propres.- Brigitte Manolo, DF DANSE

L’enfilade de scène ballote le spectateur entre les émotions extrêmes et intenses.- Frédérique Doyon, LE DEVOIR

Fiche Technique
X

COMPLEXE DES GENRES

Se définir soi dans les contraintes des genres masculin et féminin. Accablés par leurs peurs, des femmes et des hommes se heurtent les uns aux autres cherchant à prouver leur propre existence. Par leurs agissements démesurés, ils courent à leur perte dans le seul espoir de ressentir, de se sentir en vie. Reflet poétique de la psyché humaine, Complexe des genres traite de la quête identitaire à travers les relations. On y sent le doute et la froideur de l’obsédante perfection. Mais il y a espoir; dotés d'une vertueuse réflexion, hommes et femmes sauront évoluer, s'estimer et aimer. Une chorégraphie physique, aux accents acrobatiques, empreinte d’une remarquable poésie visuelle.

Informations

foutrement

COMPLEXE DES GENRES

X

Oeuvre créée en septembre 2011 au Théâtre La Chapelle à Montréal
Durée de 65 minutes

CHORÉGRAPHEVirginie Brunelle

DISTRIBTION ORIGINALE Isabelle Arcand, Luc Bouchard-Boissonneault, Sophie Breton, Claudine Hébert, Simon-Xavier Lefebvre, Frédéric Tavernini

LUMIÈREAlexandre Pilon-Guay

RÉPÉTITRICEAnne Le Beau

On s'émeut à la vue de cette danse-vérité aux accents poétiques.- Stéphanie Brody, LA PRESSE

Très tôt au cours de la pièce, ça se noue au niveau des tripes : quelque chose s’y passe d’assez inexplicable, et qui vraisemblablement dépasse l’ambition de la création.- Marion Gerbier, DF DANSE

Les images fortes, elle en a le talent, sans conteste.- Frédérique Doyon, LE DEVOIR

Fiche Technique
X

FOUTREMENT

Foutrement évoque l’infidélité des hommes et des femmes soumis à la tentation, aux pulsions instinctives. Trois interprètes, un homme et deux femmes, amoureux, tiraillés, blessés, trahis, exhibent des corps affaissés sous le poids de désillusions amoureuses. À travers l’aventure sexuelle, l’illusion de l’amour persiste, le doute se mêle au désir et l’attirance devient obsession. Quand la passion l’emporte sur la raison, la confusion mêle amour et sexe, le jeu de la séduction s’ajoute au jeu de l’interdit. Tous en jouissent ; tous en souffrent.

En résulte une gestuelle parfois lyrique, parfois abrupte, toujours très physique, où des mouvements puissants jouxtent de nombreux portés et dessinent une œuvre d'une grande force émotive.

Informations

foutrement

FOUTREMENT

X

Oeuvre créée en avril 2010 au Théâtre La Chapelle à Montréal
Durée de 60 minutes

CHORÉGRAPHEVirginie Brunelle

DISTRIBTION ORIGINALE Isabelle Arcand, Claudine Hébert, Simon-Xavier Lefebvre

LUMIÈREAlexandre Pilon-Guay

RÉPÉTITRICEAnne Le Beau

COPRODUCTEUR Théâtre La Chapelle

LA nouvelle figure la plus intéressante en danse à Montréal.- Lili Marin, RADIO-CANADA.CA

Une jeune chorégraphe locale à surveiller. Outre l'audace et la candeur de la jeunesse insubordonnée, son travail montre déjà les signes d'une vision personnelle qui demande l'attention.- Victor Swoboda, THE GAZETTE

Foutrement, une énième histoire de l’amour. Celle-ci est touchante, rafraîchissante – elle bouleverse.- Félix Dyotte, NOMAG

Fiche Technique
X

À LA DOULEUR QUE J'AI

Virginie Brunelle «lève son verre» à cette émotion brute. Au travers de cette amère poésie, la chorégraphe s’interroge ici sur l’inachevé – sur ce qu’il peut rester entre deux personnes – et offre cette action soutenue qui se fige dans le temps comme un souvenir : la douleur. Marque, lien ou repère (in)temporel, elle permet de porter un regard sur le groupe, la famille comme sur soi-même. Et dans une société contemporaine nourrie à cette substance dangereuse, Virginie Brunelle prouve que la douleur peut aussi être un pont émotionnel, une source de rencontre entre ses six interprètes et son public, une de celles qui ne laissera pas indemne.

Informations

foutrement

À LA DOULEUR QUE J'AI

X

Oeuvre créée en novembre 2016 à l’Usine C en co-diffusion avec l'Agora de la danse à Montréal
Durée de 60 minutes

CHORÉGRAPHEVirginie Brunelle

DISTRIBTION ORIGINALE Isabelle Arcand, Sophie Breton, Claudine Hébert, Chi Long, Milan Panet-Gigon, Peter Trosztmer

LUMIÈREAlexandre Pilon-Guay

CONCEPTION SONOREJean Gaudreau et Virginie Brunelle

DRAMATURGEStéphanie Jasmin

RÉPÉTITRICEAnne Le Beau

COPRODUCTEUR Centre national des Arts et le Fond de création du réseau CanDanse, (Agora de la danse, Banff Arts Centre, Théâtre Junction GRAND, Vancouver International Dance Festival)

À la douleur que j’ai est marquante par l’intensité qu’elle dégage et parce qu’elle touche à quelque chose de brut, d’universel … En ce sens, Brunelle a réussi son pari.- Iris Gagnon-Paradis, LA PRESSE

Une cohérence entre tous les éléments harmonise les tableaux. C’est un détour culturel à ne pas manquer.- Julie Timchuk, DF DANSE

La jeune chorégraphe affirme de nouveau son style singulier dont on apprécie l’humanité.- Margot Baffet, MA CULTURE.FR

Fiche Technique

COMPAGNIE

La Compagnie Virginie Brunelle a été fondée en janvier 2009 à Montréal. Depuis le début, Virginie Brunelle y tient le rôle de directrice générale et artistique. Cinq œuvres s’inscrivent au répertoire de la compagnie : Les cuisses à l’écart du cœur (2009), Foutrement (2010), Complexe des genres (2011), PLOMB (2013), À la douleur que j’ai (2016). Les pièces ont été présentées sur les scènes locales, nationales et internationales. La compagnie s’est produite dans plus de 50 villes de dix pays du monde notamment Aarhus, Amsterdam, Bassano del grappa, Beyrouth, Brugge, Budapest, Mexico, Milan, Montréal, Sao Paulo, Séoul, Turin, Vancouver, etc..

À travers une quête d’humanité et d’authenticité autant dans ses thèmes que dans le choix des interprètes, Virginie souhaite créer un lien intime avec le spectateur par des propositions singulières et fortes qui sauront le toucher.

On reconnait son travail par des performances sensibles mais dures, des tableaux aux allures cinématographiques et un vocabulaire qui déconstruit les codes classiques par des rythmiques saccadées et une gestuelle brute alternant sans cesse entre puissance et relâchement. Mais par-dessus tout, Virginie s’intéresse aux humains, à leurs émotions et à la poésie inhérente au quotidien.

contributeurs

PRESSE

PLOMB

FOUTREMENT

COMPLEXE DES GENRES

À LA DOULEUR QUE J'AI

CALENDRIER

2017

NOUS REJOINDRE

CONTACTS



Virginie Brunelle
DIRECTRICE GÉNÉRALE ET ARTISTIQUE
Stéphanie Hinton
DIFFUSION AMÉRIQUES ET EUROPE
Sylvie Lavoie
DIRECTRICE ADMINISTRATIVE
Natacha Engel | Présidente
Claudie Brunelle | Vice-Presidente
Maria Normandin | Secrétaire
Anne-Marie Fortin | Trésorière
Virginie Brunelle | Administratrice
axe-z